François Berléand

Fils d’un père russe, importateur en France des premiers gadgets américains dans les années 50, il a dévoilé avoir été à onze ans, aux portes de la folie en pensant être le fils de l’homme invisible.

Après avoir fréquenté au théâtre l’équipe du Splendide, il débute sa carrière cinématographique dans les années 70. Il enchaine alors les seconds rôles dans les comédies à succès dans les années 80. Il obtient le César pour le meilleur acteur second rôle en 2000, puis son premier grand rôle dans le film Mon idole de Guillaume Canet.

Son physique froid et distant, son regard perçant, lui valent des rôles de militaire, de détective, de curé, de psychiatre. On dit de lui qu’il est cynique…

En attendant la suite de Monsieur François Berléand.

Vous aimez cet article ? Partagez-le !
Facebook
Facebook
Twitter
Visit Us
Follow by Email
Instagram

Be first to comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.