Robert Di Credico

Si nos bibliothèques sont les cimetières des mots, que dire de nos musées, devenus gardiens des fantômes passés, peints ou dessinés.

L’art pictural est un art de mouvement, et cet artiste nous expose à travers ses œuvres figuratives sa vision du monde, une joute des formes et des couleurs, que nous avons tendance oublié et que nous ne savons plus contempler.

Le mouvement, l’attrait du geste, il impose à l’œil fatigué du spectateur une approche oubliée de la peinture, son exécution instantanée.

Ses performances illustrent sa fascination pour les corps, la danse et la musique. Un rythme qui anime non seulement ses personnage bariolés, mais aussi l’artiste lui-même, qui face à sa toile et un public muet, se met à danser. Le pinceau comme baguette, la peinture comme orchestre.

 En attendant la suite de Monsieur Robert Di Credico.

Vous aimez cet article ? Partagez-le !
Facebook
Facebook
Follow by Email
Instagram

Be first to comment