En Parrtance

Le palais lumière d’Evian présente jusqu’au 10 janvier 2016 une sélection bien trempée des photos de Martin Parr, Life’s a beach – Evian sous l’œil de Martin Parr.

On écoute les commentaires, on regarde les visages des visiteurs, on s’attarde sur les images de Martin Parr. Étrange reflet de notre réalité façon carte postale, sans l’urgence ni le désir de faire beau. Juste être là, lui, le photographe, observateur sensible et aguerri de notre société. Des instantanés de vie, le long des golfes plus ou moins clairs des stations balnéaires, d’ici et d’ailleurs.

Les visiteurs de l’exposition sont captifs, engagés volontaires : souvent ils sourient, parfois, ils rient quand ils s’attardent sur un détail, prennent une photo de la photo – mise en abîme – ou se prennent en photo avec la photo, façon self-selfie. Martin Parr, le célèbre photographe britannique, membre de l’agence Magnum, traque depuis plus de quarante ans le cliché, pour mieux en saisir l’éternel décalage qui sépare le touriste en partance de son point de destination. Arrivée-départ, départ-arrivée, Martin part et nous revient en pleine face, façon boomerang, à tout moment. Quand exactement ? Quand la société de consommation nous nourrit de ces « voyages-évasions », quand l’urgence du bord de mer nous happe, juillet ou août – haute ou moyenne saison, deux semaines en location dans un studio cabine à Benidorm, un hamac sur l’ile de Goa, à Dakar, Brighton ou Evian.

En-Parrtance-(5)

Bravo Evian.

« Bravo Evian », serait-on tenté de dire. Car Evian, par l’intermédiaire du commissaire d’exposition William Saadé, aime la création contemporaine, et sait faire preuve de courage et d’audace, en confiant au célèbre photographe le soin de regarder la ville le temps d’une résidence artistique estivale. On sait que le résultat ne sera pas toujours « flatteur » au sens où on l’entend, mais au combien juste et puissamment artistique. Aussi, le photographe, accompagné de son assistante, a arpenté les rues de la ville l’été dernier. Il s’est attardé sur des scènes du quotidien où notre regard ne va pas, ou plus, déniche du charme suranné où l’on ne verrait que du « kitch » et en tire la substantifique moelle de la vie ordinaire. Tellement vrai que les scènes en deviennent irréelles. Pourtant, il s’agit bien de touristes du Golfe qui mangent des glaces en regardant Lausanne, de golfeurs retraités vigoureux, de sympathiques femmes de chambre des hôtels luxueux, de chiens bichonnés dans des salons dédiés, de familles en tongs prêts pour le pique-nique, de grand mère et sa flopée de petits-enfants dans le bateau plein Exposition Martin Parr, Life’s a beach – Evian sous l’œil de Martin Parr, de vent… La France d’ici, la France d’ailleurs, la France du bord du lac Léman. Et ce cygne, toujours, qui se dresse, et nous rappelle à nous.

Exposition Martin Parr, Life’s a beach – Evian sous l’oeil de Martin Parr / Palais lumière jusqu’au 10 janvier 2016.

Vous aimez cet article ? Partagez-le !

Be first to comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.