L’expatrié

Le « drame » de la vie.

ROMAN « L’expatrié » par Marcelin Pleynet aux Éditions Gallimard, collection L’Infini, 80 pages, 10€.

L’expatrié, est un roman ou une fable du temps en quatre temps ou livres dans lesquels un état de transformation suit son cours. Dans le premier Rom fuyant un pays en proie à une dictature « conforme » tente de suivre son chemin d’exil. Le deuxième – entre Odette et ode – permet un autre transport ou exil par la musique. Le troisième mêle des états d’un passé qui fait retour au présent au sein d’une « nostalgia » particulière qui se saisit de Rom. Dans le dernier le nomadisme se transforme ou aboutit à une sorte de paradis bien plus relatif, putatif et portatif que ceux des traditions bibliques…

Marcelin Pleynet.

Marcelin Pleynet ouvre donc à une traversée à la fois sororale, fraternelle et universelle entre le singulier et l’universel là où roman et poésie se mélangent et où ce que tout ce qu’un lecteur peut connaître est transformé, trans-figuré dans une dynamique de renaissance et de chute entre avancées et prostrations. Et tandis que le roman conventionnel habille les apparences elles sont perçues ici comme inconsistantes en une insidieuse spectralité.

Image à la Une © Éditions Gallimard.

Vous aimez cet article ? Partagez-le !
Facebook
Facebook
Follow by Email
Instagram

Be first to comment