Ô toi que j’aime

PRESCRIPTION CULTURELLE • ON VA AU THÉÂTRE

Ô toi que j’aime les 11 & 12 décembre 2019 au Théâtre Charles Dullin • Malraux, Chambéry.

Une jeune réalisatrice de documentaires, Marie, et un metteur en scène, Ulysse, viennent en prison à la rencontre de détenus radicalisés. Ils décident de les faire travailler sur un spectacle autour de Jalaluddine Rûmi, poète mystique du XIIIe siècle. Là, ils font la rencontre de Nour Assile, jeune détenu syrien au parcours singulier. Ô toi que j’aime est sous-titré « ou le récit d’une apocalypse » : une apocalypse qui peut être envisagée comme la fin du monde mais aussi comme une révélation pour les protagonistes. Auteur et metteur en scène d’origine syrienne, Fida Mohissen invite le public à un voyage poétique et gorgé d’espoirs où se mêlent le réel, l’intime, l’irrationnel et le tragique.

Image à la Une © Émile Zeizig.

Vous aimez cet article ? Partagez-le !
Facebook
Facebook
Twitter
Visit Us
Follow by Email
Instagram
Kristina D'Agostin

Rédactrice en chef de Carnet d'Art • Journaliste culturelle • Pour m'écrire : contact@carnetdart.com

Be first to comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.