Parce que

Sous le voile des mots.

LIVRE « Parce que » par Sophie Calle aux Éditions Xavier Barral.

Sophie Calle transforme son livre en écrin labyrinthique à double entrée. Ce qu’il cache de secret ne sera pas totalement éventré. Existe en effet tout un jeu de voile, de transparence et d’opacité. Ce qui est habituellement codicille ou sous-titre d’une image passe devant elle.

Le lieu visuel est donc retardé par effet de voile car Sophie Calle a le goût et le secret. Le livre devient plastique et scriptural en ce qui tient tout compte fait d’une autobiographie à la fois parfaite et parfaitement inaccessible. Elle se dissémine par bribes et moments de déclic.

Sophie Calle © Éditions Xavier Barral.

Entre opacité et transparence le livre devient un « lieu du lieu » mallarméen. Il est le miroir de la propre psyché de l’artiste mais plus encore celui du lecteur voyeur. Par procuration il s’interroge lui-même sur le sens de l’image et le discours qui préside à sa création.

Sophie Calle sait jouer de notre curiosité, de notre voyeurisme pour faire de nous des complices qu’elle va envelopper de ses effets de relevailles. Le délice que nous éprouvons à ses déclics et leurs raisons ne mettent pas simplement en action le désir mais nous invite à transgresser les lois de visible et de l’intime.

Image à la Une © Éditions Xavier Barral.

Vous aimez cet article ? Partagez-le !
Facebook
Facebook
Follow by Email
Instagram

Be first to comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.