Sans concession

Sans concession

Voilà pourquoi vous ne lirez pas de critique de The Tribe sur Carnet d’Art.

Lorsque la rédaction de Carnet d’Art propose à son critique cinéma de parler du film à la démarche plutôt originale de The Tribe,  réalisé par Myroslav Slaboshpytskiy, présenté à Cannes en mai 2014, voilà ce qu’il a répondu :

« J’ai entendu parler de The Tribe, notamment pour la polémique qu’il a engendré à Cannes. Je dois t’avouer que c’est typiquement le film qui me répugne : le fait ne pas mettre de sous-titres alors que le film est en langue des signes, ça a franchement l’air d’être de la pose. Je suis assez sensible au traitement de la violence au cinéma, je trouve que les metteurs en scène n’affutent pas assez les mystères du cinématographe et font souvent  du sensationnel avec le traitement de la violence. Ceci-dit, je n’ai pas vu le film et je me base sur ce que j’ai pu en lire ou sur le peu d’images que j’ai vues. ».

Voilà pourquoi Carnet d’Art ne fera pas de critique de ce film, que vous pouvez quand même découvrir dans vos salles depuis le 1er octobre.

Vous aimez cet article ? Partagez-le !
Facebook
Facebook
Follow by Email
Instagram

Be first to comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.