The Agony and The Ecstasy

L’Alpha et l’Oméga.

BEAU-LIVRE « The Agony and The Ecstasy » de Bob Carlos Clarke aux Éditions Jane & Jeremy, 65 pages, 90£.

Dans les photos de bals de lycée de Cork prises dans les années 90 par le photographe sulfureux Bob transparaît sinon des amours adolescentes du moins des envies irrépressibles. Sous l’effet de l’alcool, de la musique et des vêtements aisés à retirer les teenagers de l’époque sont aux mieux des bois flottés en dérive. Mais de tels excès servent de paratonnerres inversés à l’éducation rigoriste des écoles privées anglaises. Existe en lieu et place une autre rigidité capable de transformer l’agonie rampante par celles de petites morts dans des odeurs d’aisselles sur une chaise ou dans les couloirs laissés soudain sans surveillance de tels établissements.

L’essor est de mise – de manière provisoire – sous les effets de la bière qui permet l’arrivée des lamentos de tourterelles ou les cris du cœur qui vont de paire avec des orgasmes. Les jupes et les braguettes se dégrafent. Le sexe bat la campagne manière de dire : sous les pupitres la plage de jardins secrets et de nids sur lequel se posent des mains. Tous se renversent. Le Paradis – provisoire – n’est pas loin.

Image à la Une © Éditions Jane & Jeremy.

Vous aimez cet article ? Partagez-le !
Facebook
Facebook
Follow by Email
Instagram

Be first to comment