Zama

FILM « Zama » par Lucrecia Martel.

Les 13e Images Hispano-Américaines vont se clore ce vendredi 30 mars 2018 avec, en avant-première, le film argentin Zama. Sa réalisatrice Lucrecia Martel, plusieurs fois sélectionnée et primée au Festival de Cannes, l’un des chefs de file de la nouvelle vague argentine, adapte cette fois-ci le chef d’œuvre éponyme d’Antonio Di Benedetto.

Au centre de ce film d’époque, dans l’Argentine coloniale, le protagoniste Don Diego de Zama, envoyé par le roi d’Espagne, attend patiemment son transfert qui ne vient jamais. L’attente est longue, son regard sur les gouverneurs qui se succèdent est à la fois ironique et vindicatif. À quoi peuvent-ils donc servir ces représentants du roi qui passent leur temps à signer des ordres et à s’alanguir sous le soleil brûlant ?

La réalisatrice construit son film comme une dystopie et prend de la distance par rapport aux faits historiques. Son regard se pose tantôt sur les femmes tantôt sur la condition des esclaves si mal considérés. Elle dénonce aussi un système colonial qui se désagrège en ce milieu du XVIIIe siècle. L’atmosphère y est lourde et les compromissions se trament dans cet entre-soi de nobles et de marchands.

 

La mise en scène totalement maîtrisée et des décors somptueux donnent au film à la fois une grandeur et une rigueur incroyables. On est alors émerveillés par les couleurs chatoyantes qui créent à chaque plan comme une succession de tableaux qui forment une symphonie. Et si le temps semble suspendu pendant une grande moitié du film, l’action se met alors à s’accélérer lorsque Zama décide de poursuivre le brigand Vicuña Porto pour l’arrêter. La mise en scène devient plus sèche et rythmée. Cette course poursuite va nous révéler un Zama nouveau, différent de celui que nous connaissions.

Confronté à une expérience hors du commun, violente, initiatique, le héros se dépasse alors dans une aventure extraordinaire quasi fantastique qui bascule dans la folie. Voilà un film audacieux qui ne laissera pas le spectateur indifférent  et qui a enchanté le public de la dernière Mostra de Venise.

Image à la Une © Zama.

Vous aimez cet article ? Partagez-le !
Facebook
Facebook
Follow by Email
Instagram

Be first to comment