Aymeric Vergnon-d’Alançon

Gnose & Gnose & Gnose, collection Re:Pacific. Art & fiction éditions d’artistes, 2016, 200 pages, CHF 37 / 25€.

Pour Aymeric Vergnon-d’Alançon, « Ce qui est proche est infiniment lointain, ce qui est loin est infiniment proche. Nous flottons entre ces deux espaces et nous avons besoin de les garder ouvert l’un à l’autre. ». L’auteur nous perd dans des visions où se croisent Marcile Ficin et Pascal, Maurice Blanchot et Beckett. Et ce à partir d’un collectif bien étrange : le Sürgun Photo Club créé par des exilés dans la région parisienne et afin de retrouver des territoires perdus du réel ou de l’imaginaire afin de compenser un manque.

Aymeric Vergnon-d'Alançon © Seb Kohler.

Aymeric Vergnon-d’Alançon © Seb Kohler.

La plupart des travaux du Sürgun Photo Club ont comme point commun un usage magique ou divinatoire de l’image. Il me semble que leur spécificité tient à la volonté de se saisir de l’image non comme témoignage, non comme représentation esthétique ou fantasmagorie artistique mais comme un ensemble de forces plus ou moins secrètes qu’il faut mener à un certain degré de révélation pour obtenir en retour une forme d’illumination. L’image redevient une terre natale perdue mais non seulement retrouvée : vivifiée.

Vous aimez cet article ? Partagez-le !
Facebook
Facebook
Follow by Email
Instagram

Be first to comment