Christophe Aldrige

Où est donc le réel ?

EXPOSITION « Miles Aldridge, Screenprints, Polaroids and Drawings » de Christophe Aldrige jusqu’au 04 mai 2019 à la Galerie Christophe Guye, Zürich.

Dans une période où le réel est mis en abîme jusque dans les informations, Aldrige s’en donne à corps joie : celui de ses égéries là où la sérigraphie devient une nouvelle manie de valoriser ses photographies de manière des plus colorées pour une nouvelle fois ironiser la vie contemporaines, ses errance, ses excès.

News Utopia 1 © Christophe Aldridge.

La femme reste le vecteur d’une beauté qui n’est pas sans rappeler celle des pin-up des calendriers des années 60 et les couvertures de magazines hot. Le tout dans une esthétique post-pop aussi ironique que classieuse. Le désir en prend un sacré coup dans l’aile : il est paradoxalement désincarné.

La femme devient la marque manquante de son propre mystère. Miles Aldrige tente de le rejoindre. Rien à faire. Ou peu. Rien. Pas plus. Mais la mise en scène compte. Elle abrite celle qui se terre. Son silence résonne là où l’artiste descend insidieusement dans les profondeurs de l’être en une sorte de chaos léché, cérémoniel. Mais chaos tout de même.

Image à la Une © Miles Aldrige, News Utopia 3.

Vous aimez cet article ? Partagez-le !
Facebook
Facebook
Follow by Email
Instagram

Be first to comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.