Ester Vonplon

« Propriété » de l’image.

Exposition, « Alleine tanzend – irgendwo » (en collaboration avec Jürg Halter) jusqu’au 13 juillet 2017. Kunstverein Konstanz, Constance, Allemagne.

Chez Ester Vonplon les perspectives sont volontairement provisoires. La photographe suisse défait les cohérences statiques. Il s’agit d’ouvrir dans sa profondeur un royaume à reconquérir moins par nostalgie que dans une sorte de dérive d’où peuvent – qui sait ? – apparaître ou jaillir quelque Morgane… Tout semble cependant se situer là où le passage d’un monde à un autre semble énigmatique.

© Ester Vonplon.

D’où le sentiment d’irréalité que propose la photographe. Il s’agit de donner corps à des virtuels, de faire exister des fantômes. La question de la possession des images concerne des degrés de réalité moins qu’une prise carnassière. L’appropriation ne consiste plus la propriété mais le propre : ou plutôt elle fait exister la photographie « en propre ». En elle Ester Vonplon se consacre aux potentialités qu’elle perçoit comme de nouvelles dimensions autant du réel que du psychisme. Ils ont besoin d’un hôte pour exister : l’image.

Photographie à la Une © Ester Vonplon.

Vous aimez cet article ? Partagez-le !
Facebook
Facebook
Follow by Email
Instagram

Be first to comment