Folklore Sexuel Belge et Mer du Nord Sexuelle Belge

Les jardins des délices.

EXPOSITION « Folklore Sexuel Belge » et « Mer du Nord Sexuelle Belge », une carte blanche donnée à Jan Fabre pour l’ouverture du nouvel espace parisien de la Galerie Templon, du 17 mai au 21 juillet 2018.

Jan Fabre a gardé de son enfance et de sa Belgique le goût des contes, du merveilleux, du fantastique religieux et carnavalesque. Ici le sexe cristallise son goût pour l’étrange et le décalage. Remarquable technicien et redoutable transformisme du visible, l’iconoclaste modifie la sexualité – qui génère souvent de l’angoisse – en fête votive.

L’artiste a le don d’embrouiller les images en peaufinant certains détails des plus intimes. Il détourne avec habileté les conventions de représentation tout en proposant des images populaires pour faire découvrir ce qui est caché et voir bien des coulisses avec une solide dose d’humour.

À la Galerie Templon, Fabre a eu carte blanche pour présenter dessins et sculptures à l’image de son pays natal mais dans une version drôle et vacharde : religion et sexualité forment un ménage plus ou moins douteux. Le tout à l’aide d’anciens objets de culte de l’église catholique et des symboles du folklore local. Sexes et orgues se conjuguent puisque les secondes se prolongent de phallus et de vulves.

Il n’est pas jusqu’aux sœurs des cloîtres de cultiver des phallus dans leur jardin sacré en reprenant à leurs mains (si l’on peut dire) une nouvelle version de l’arbre du Moyen-Âge aux membres précisés ci-dessus. Le plaisir est garanti. Et pas seulement aux jardinières.

Image à la Une © Sexy Orgue de Barbarie Belge, 2017 par Jan Fabre. Bois, pigment, polymère, métal, papier, éléments électroniques, 146 x 145,2 x 42,1 cm. Courtesy Templon, Paris & Brussels.

Vous aimez cet article ? Partagez-le !
Facebook
Facebook
Follow by Email
Instagram

Be first to comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.