Géographie du livre

Réincarnation et transfiguration du livre.

LIVRE « Géographie du livre » par Richard Meier chez Voix Éditions.

Richard Meier multiplie non seulement les propositions de lectures mais les manières de les effectuer. Il y eut les livres suspendus et bien d’autres astuces pour que le « verbal à vue » donc le lisible passe au visible pour des rencontres inédites.

Géographie du livre © Voix Éditions.

Poète, artiste, imprimeur, Meier offre ce qui n’est qu’une apparence de désordre. Car tout est organisé à la perfection pour des lectures différentielles. La physique du livre prend une réalité sensible inconnue jusque là. Certes elle a déjà ébauché par Jean Vodaine entre autres dont Meier est « l’héritier » mais se retrouve dans ce travail selon plus qu’une véritable réincarnation.

La carte du monde échappe aux schémas préétablis pour une « écoute » absolue à travers la vue. Jamais le livre n’a pris autant corps. Pour autant son corpus n’est pas anecdotique mais l’impression, ses structures font ce que les mots ne font pas. Mallarmé ou Kerouac aurait rêvé de connaître un tel concepteur pour qui chaque livre est une œuvre plastique.

Image à la Une © Voix Éditions.

Vous aimez cet article ? Partagez-le !
Facebook
Facebook
Follow by Email
Instagram

Be first to comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.