Histoire de l’œuf

La baveuse aux fines herbes.

LIVRE « Histoire de l’œuf » par Patrick Boutin, illustrations par Simon Deshusses chez Denis Éditions.

Patrick Boutin a appris à ne pas trop réfléchir et à se coucher tôt. Même si dès qu’il dort il se débat avec ses diables. Depuis des années ils ne changent pas : ce sont des œufs. Et pas forcément de Pâques.

Ils lui font vivre des ou leurs histoires et réviser ses auteurs de chevet (Bataille entre autres – mais il n’est pas le seul). Il aime en parler et ça devient un temps son existence à travers la nouvelle qu’il propose. Celle d’un veuf éploré qui s’ennuierait horriblement sans son « ovo-maltine ». Cela rend son passé mythique. Mais ce n’est pas vrai : il reste toujours de l’imaginaire dans les détails les plus réels. Même si on croit que c’est arrivé hier.

De toute façon le passé empiète. On croit changer de sujet, on s’impatiente mais on reste toujours dans l’omelette qu’on brasse le bol ou les œufs. Pas le temps d’essayer autre chose, de faire autrement, pense le héros. Ce n’est pas ce qu’il voulait faire. Mais après tout cette offrande formera un nerf comme un autre à jeter sur le feu en casse-croute avant que d’autres poulettes suivent (probablement).

Image à la Une © Denis Éditions.

Vous aimez cet article ? Partagez-le !

Be first to comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.