Lenny Rébéré

Le virtuel et après.

EXPOSITION « Infras » par Lenny Rébéré, jusqu’au 20 avril 2019 à la Galerie Isabelle Gounod, Paris.

Lenny Rébéré chaque jour, après son travail en atelier, compile des images qu’il pioche sur Internet au gré de sa navigation. Il les garde non dans un but « informatif » mais pour leurs formes. Décontextualisées ces images se superposent dans ses propres « montages » et remodelages à travers aussi des modifications de couleurs. Elles forment une « écriture » énigmatique et déambulatoire.

Lenny Rébéré, Passant 1, 2018. Les passants. Huile sur toile et tôle perforée, 162 x 130 cm. Collection particulière.

Il fabrique du vivant et de l’insaisissable là où par exemple la ville est moins montrée que relue par la reprise du travail numérique. D’où ces « infras » où les images sont dépossédées de leur sens premier non pour les assécher mais les « user » pour définir un inframonde qui est autant l’héritier d’Internet que cet absence de rapports humains que propose notre civilisation.

Ce nouveau « visa » de l’image crée un au-delà du visible, un réseau alternatif avec de nouvelles strates d’interprétation. Face à l’éparpillement des images Rébéré referme un certain cercle d’interprétation en lutte contre la régression et l’appauvrissement qu’induit le flot iconographique. Des passants soudain alpaguent notre regard et montrent comment l’artiste réécrit leur histoire comme le monde hors saturation.

La réalité fantomatique des images trouve en conséquence une « sur-vivance » là où l’anachronisme devient une arme supplémentaire à la reprise de notre temps et sa pixellisation. S’intéressant aux qualités précises de son « matériau » de base l’artiste offre au regard une expérience sensorielle et formelle qui induit inconsciemment peut-être des rapports de surfaces et d’épaissir, de couleurs, d’ombres, de lumières.

Image à la Une © Galerie Isabelle Gounod.

Vous aimez cet article ? Partagez-le !

Be first to comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.