Orié Inoué & Mitsuru Tateishi

Agrandir l’espace.

En lui-même le paysage n’existe pas. Chaque regard l’invente. Son aspect extérieur est donc le fruit d’une intériorité. Les deux artistes japonais Orié Inoué et Mitsuru Tateishi le prouvent. Le paysage n’a plus rien d’un recopiage. Demeure en lui la quête d’un possible, d’un sentier vierge dans le regard de l’autre.

Orié Inoué, Decryptor. Écorces, matériaux divers, dispositif vidéo et sonore. Production Jardins Synthétiques / Festival 2017. Dimensions variables, 2017-2018. Courtesy Galerie Da-End.

De la carcasse du réel deux scènes sont ouvertes de manière différente mais en « réponse » ces deux visions cherchent à se détacher de l’effet de surface pour l’éparpiller en pluies lumineuses. Ce rêve devient récurrent chez les deux créateurs : il s’agit de partir vers quoi on n’arrive jamais

Image à la Une © Mitsuru Tateishi, Sans titre. Technique mixte sur toile montée sur panneau de bois. 73 x 54 cm, 2018. Courtesy Galerie Da-End.

Vous aimez cet article ? Partagez-le !
Facebook
Facebook
Twitter
Visit Us
Follow by Email
Instagram

Be first to comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.