Patty Carroll

Vilaine !

EXPOSITION « Domestic Demise » de Patty Carroll jusqu’au 16 février 2019 à la Galerie Catherine Couturier, Houston, Texas, États-Unis.

Avec « Domestic Demise » Patty Carroll propose de premier abord une sorte de jeu Cluedo : de possibles assassinats ont peut-être eu lieu dans les pièces de la maison. Mais tout cela reste un leurre. Car les princesses de Patty Carroll ou plutôt la photographe elle-même demeure une habile traîtresse. Le voyeur est pris en un leurre visuel.

A Murder of Crows, 2017 © Patty Carroll.

La créatrice enveloppe le corps de ses fées au mirage de diverses allusions picturales. Elle y glisse des indices comme au fond d’un jeu de piste. Chaque portrait devient l’icône dont l’aura reste indélébile. Elles sont là, elles sont loin dans une succession de détails et des bijoux ravis.

Le regardeur reste forcément – et à dessein – frustré. Eu égard au plumage des modèles leur visage reste sans doute confondants. Mais ses fantasmes, il doit les remiser. Le jeu des couleurs et des formes a d’autres chiens à fouetter. Quand au pauvre voyeur, il mord dans le vide.

Image à la Une © Patty Carroll, Cooking the Goose, 2017.

Vous aimez cet article ? Partagez-le !
Facebook
Facebook
Follow by Email
Instagram

Be first to comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.