Pierre Tal Coat

Gravitations.

Livre « L’Immobilité battante », entretiens avec Jean-Pascal Léger, Éditions L’atelier contemporain.

La fausse simplicité des œuvres de Tal Coat intrigue car celle-ci est complexe. Elle nous oblige à tout revoir, à refaire le chemin qui conduit à de tels dessins et explorer leur espace. Il faut au regard reconstruire à tâtons des naissances, surgissements et essais.

Pierre Tal Coat

La puissance de configuration crée une masse d’air dessinée et travaillée pour recevoir des arêtes et peut être le spectre d’une structure. L’espace est à la fois formé et défait. Les lignes ne sont plus de clôture : quelque chose découpe l’espace vers la création de quelque chose d’autre qui n’est pas manifeste. Le mouvement est à la fois ouvert et arrêté. Reste ce qui gravite loin des grands régimes galactiques. Demeure un rien qui sert de tout afin de battre l’espace de nos pensées et hanter des songes d’apparitions.

Image à la Une © Éditions L’atelier contemporain.

Vous aimez cet article ? Partagez-le !
Facebook
Facebook
Follow by Email
Instagram

Be first to comment