Ruggero Maramotti

Une histoire d’amour.

PHOTOGRAPHIES de Ruggero Maramotti.

Ruggero Maramotti est parti d’un constat : « On peut compter beaucoup de choses dans ce monde. On peut savoir précisément le nombre de chemises dans un placard, le nombre d’immeubles dans une ville et même le nombre de poils sur un chat. Quand je me suis séparé de la femme sur ces images je devins obsédé par combien de baisers nous nous étions échangés. Combien de fois nous nous étions querellés, nous avions fait l’amour et souhaité bonne nuit. ». Le photographe pensait que ce nombre fini resterait impossible à connaître jusqu’à ce qu’il rassemble les photos qu’il avait pris d’elle : 729 images prises pendant 12 ans qui lui permirent à la fois de clore l’histoire. Ou de l’ouvrir.

© Ruggero Maramotti.

L’émotion éprouvée est intense moins par le lyrisme apporté par les prises que leur vérité. Tout ce qu’elles proposent est à la fois « expérimental » et existentiel selon une figuration très particulière et en une suite portraits radicaux et épidermiques dont un des thèmes récurrents est la nudité mais pas seulement. D’autant que cette nudité est une manière de mettre en exergue le naturel d’une vie de tous les jours. Si bien que c’est souvent lorsqu’elle est habillée que la femme reste la plus intime.

© Ruggero Maramotti.

L’œuvre est l’expression à la fois de l’observation, la contemplation d’un féminin par le masculin. C’est un acte visuel vivant, céleste et charnel en révolution d’où jaillissent d’éblouissantes tensions de vie au sein d’un réel où mystère sensible de l’amour est exalté. De la peau pétrie de portions de lumière le photographe déploie la présence là où les formes se répondent en réciprocité absolue au moment où l’aimée s’impose dans la révélation de son existence dans le mystérieux flottement et de délicates oscillations.

Image à la Une © Ruggero Maramotti.

Vous aimez cet article ? Partagez-le !
Facebook
Facebook
Follow by Email
Instagram

Be first to comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.