Terra Nullius

Terra Nullius

Revue du XXIème siècle.

Quoique pucelle, Terra Nullius n’en est pas moins belle et ambitieuse. Projet collectif réunissant des âmes en déréliction, elle tente de se frayer un chemin entre le boulevard mainstream et l’impasse underground. Fondée en 2014, la jeune Terra Nullius n’a qu’une seule ambition: servir les auteurs actuels, cela sans cooptation ni favoritisme, avec pour seule ligne de conduite le plaisir de la lecture.

Paroles de l’équipage du Terra Nullius…

Au début, nous pensions fonder une revue littéraire. Comme il est difficile de faire ce qui n’existe pas (un carré à cinq côtés, par exemple – pas un pentagone, attention : un carré à cinq côtés), nous avons choisi ce mot prestigieux et annonciateur d’une mort prochaine : « revue ».
Assez vite, nous avons réalisé que Terra Nullius n’en était pas une : pas de directeur de la publication, aucune deadline, un morcellement en numéros très approximatif, des éditos ésotériques et une périodicité aléatoire, tout, absolument tout nous mettait hors course. Il y a beaucoup de revues en France, il en est de très bonnes et de très professionnelles, et pour nous mêler à la danse il nous aurait fallu : 1) des compétences de gestionnaires, 2) une rigueur de travail, autre que littéraire, 3) du pèze (de la mula, du caramel). Ceux qui nous connaissent savent que nous n’avons rien de tout ça.
Alors, Terra Nullius a pris la forme d’un creuset. Ou peut-être est-elle un fil ? Plus sûrement, c’est un porte-avions. On vient s’y poser quelques temps, on dépose son précieux chargement avant de s’envoler vers de nouveaux lieux. Nos fondateurs, qui tentent d’achalander le bateau par leurs propres moyens, s’occupent de la manutention et de la conservation des dépôts.
On ne pouvait tout de même pas l’appeler « Porte-avions Terra Nullius ». Personne n’aurait compris. Ce projet est déjà suffisamment anti-promotionnel tel qu’il est. Mais, s’il vous prend l’envie d’essayer un apontage, ou simplement de vous balader sur le navire, nous serions ravis d’en discuter avec vous.
Au fond, tout ce qui compte, c’est d’écrire, de lire, de faire lire.

Vous pouvez découvrir le numéro pilote de la revue en le feuilletant ci-dessous.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site ou contactez l’équipe par mail : revueterranullius@yahoo.com

Vous aimez cet article ? Partagez-le !
Facebook
Facebook
Twitter
Visit Us
Follow by Email
Instagram

Be first to comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.