Tête en bas

Le poète acrobate.

RECUEIL DE POÈMES « Tête en bas » par Étienne Faure dans la Collection Blanche des Éditions Gallimard.

Le livre d’Étienne Faure appartient au détournement des choses et de l’inquiétude de la suite à donner à ceux qui les renversent ou se renversent en une telle chute. D’où cet étrange registre d’une odalisque particulière.

La forme même s’y engage en des (carta)strophes-pages pour préciser à qui ou à quoi s’adresse cette poésie rare et multiple en ses injonctions et ses structures narratives ou vocatives là où écrire revient à revendiquer « une espèce de synthèse, une aspiration symphonique ». Même si les dissonances sont permises pour pimenter l’espace.

Étienne Faure y invente une forme pour se trouver exposé  « tête en bas »,  ou dans l’oreille comme un orage. À ce titre les divers sens sont sollicités par l’écriture : image, musicalité, kinesthésie des êtres et des choses repoussent la raison dans les bords du monde.

Image à la Une © Édition Gallimard.

Vous aimez cet article ? Partagez-le !
Facebook
Facebook
Follow by Email
Instagram

Be first to comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.