Vicky Martin

Luxe in tenebris Lucette.

PHOTOGRAPHIE.

Not In Kansas a été inspirée à Vicky Martin par la Dorothy de l’histoire du magicien d’Oz « dont le voyage de découverte de soi surmonte la peur et la solitude pour devenir autonome et s’affirmer dans un pays étrange » écrit la photographe. Elle cherche à biffer l’écart entre fantasme et réalité en une série de narrations où le personnage erre entre détermination et sentiment de solitude.

© Vicky Martin.

Tout joue de l’humour là où l’héroïne se déplace dans divers espaces et dans une mise en scène vintage. Isolée la femme fait saillie et semble fonctionner dans une dérive ludique. Elle agit sur l’imaginaire là où, du personnage, ne sont visibles que les jambes. Elles créent un hors scène et une théâtralité presque réaliste liés à une forme de comédie dans un jeu fictif où la femme s’élance dans le rêve qu’elle sait ne pas être – ou du moins pas en totalité en une suite de figures et de figurations.

Image à la Une © Vicky Martin.

Vous aimez cet article ? Partagez-le !
Facebook
Facebook
Twitter
Visit Us
Follow by Email
Instagram

Be first to comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.