Vocello

Violoncelle et voix.

Vibrant. Le concert donné hier soir à l’église Sainte Bernadette dans le cadre du festival annécien « Variations Classiques » était la soirée à ne pas manquer !

Dans cette architecture moderne aux lignes épurées, le concert Vocello a trouvé un écrin propice. Le public, venu nombreux, a découvert un répertoire de musiques sacrées incroyablement riche : des créations contemporaines d’Eric Tanguy, Philipe Hersant, Thierry Escaich, Juste Janulyte, John Taverner et des compositions classiques, Henry Purcell, Jean Ockeghem, Jacob Clemens non papa, John Dowland. L’ensemble était porté par des voix puissantes… Haut, très haut le chœur !

Vocello © Souhir Saadaoui.

Henri de Marquette a inventé ce mot, Vocello, ou la contraction fusionnelle de voce et de cello. Le chœur a cappella de l’ensemble vocal Sequenza 9.3, dirigé par Catherine Simon Pietri s’est envolé puis s’est posé avec une extrême justesse sur les notes du violoncelliste, à tel point que l’on ne savait plus les différencier ; ces deux là sont faits l’un pour l’autre… fusionnels vous dit-on !

Et puis il y a ce « presque rien », ce « très très peu », « ce rare », ce « subtil »… qui s’est déployé avec majesté, a hérissé les poils un à un, s’est engouffré dans les moindres recoins de l’église, et jusqu’au fond des cœurs. Le festival Variations classiques a fait très fort avec ce concert. Oui, s’il fallait n’en choisir qu’une, cela aura été cette soirée.

Heureusement, il y a encore d’autres concerts à vivre ! Tout le programme est disponible à ce lien.

Image à la Une © Vocello.

Vous aimez cet article ? Partagez-le !
Facebook
Facebook
Follow by Email
Instagram

Be first to comment