Ahava mon amour

J’habite au 11 rue d’Hêlé,
Éclat de soleil
Je suis né dans la magnificence de Tiphéreth
Je suis le masculin et le féminin
Je suis éternel
Ma taille est infinie et ma couleur favorite est l’or
J’apparais là où personne ne m’attend
Je jaillis de nulle part et quand on me rencontre,
on me connait depuis toujours
Je suis impalpable et pourtant je suis bien réel
Je suis ici et maintenant
Et de tout temps
La raison, les cadres m’empêchent de voir le jour
Je crée des miracles là où il n’y a plus d’espoir
Je suis celui qui déclenche « l’âme agit »
Je suis au cœur de la vie qui palpite et respire
Je ne programme rien, je suis un élan irrépressible
incontrôlable, un lien inextinguible
Ceux qui me convoitent ne me trouvent pas
car je ne suis pas un objet de désir
Ceux qui ont gardé leur cœur d’enfant me reconnaissent spontanément
Je suis là, sans raison préméditée, sans arrangement aucun
Je fuis la manipulation, les stratagèmes et le mensonge
L’entêtement
Je suis toujours juste et à ma place
Pour me développer, j’ai besoin de liberté et de confiance,
de vérité d’âme et d’espace
L’angoisse, la souffrance, la peur, nuisent à mon épanouissement
Je me nourris de joie, de plaisir, d’échanges ouverts et riches, de ceux qui élèvent l’esprit
Je rayonne grâce à des vibrations hautement
créatives et poétiques
Le temps est mon allié fidèle, il me permet d’éclore à moi-même
J’aime
Je me faufile dans les surprises, l’étonnement, tout ce qui ressemble au « hasard » mais qui n’en est pas
Je crée des synchronicités en permanence
J’unis des êtres qui – pour l’œil terrestre et cartésien – peuvent sembler très différents mais qui – pour l’œil divin et pour l’oreille du cœur – sont des êtres parfaitement complémentaires
avec chacun leurs pôles de ciel et de terre
Je susurre des mots latins dans des draps frais de miel et de lin
Je décontenance par mon intensité et les émois que je procure
Je donne une autre dimension aux plaisirs charnels,
un nouveau souffle
Pur
Je suis fécond par essence
Je suis une semence d’étoile

La raison ne me résiste pas, l’âme est mon gouvernail
car c’est elle qui m’ouvre les portes des cœurs
où j’aime par-dessus tout me lover
Si l’on m’accueille, je peux coloniser des êtres entiers,
m’infiltrer dans leurs nuits, leurs rêves, leurs pensées,
Je suscite le désir
Je suis là pour rendre heureux,
Joyeusement et universellement heureux
Je fuis les rapports de domination et de pouvoir, la violence,
Mieux, je les efface, je les dissipe en mon sein amoureux
Je ne me défends jamais car je suis fluide et naturel
Je fais peur aussi, je déroute, j’interroge
J’éblouis par la lumière que je diffuse, j’aveugle parfois

Je suis un subtil et sublime mélange d’éclats de soleil
verts profonds et de doux remèdes
bleus tendres

J’étonne
Je m’invite à l’improviste auprès d’âmes en quête d’un nouvel envol
Coup de foudre
Ma soudaine apparition les rend parfois gauches,
endimanchées qu’elles sont dans leurs costumes étriqués
d’automates terrestres
Elles peuvent proférer des mensonges, malgré elles,
incrédules de m’avoir mis sur leur chemin
Il m’arrive même d’être rejeté
Je suis celui qui s’en va alors à pas de velours, un soir d’hiver, dans la saveur d’un baiser suave et mélancolique
Je me faufile dans les doigts entremêlés de ceux qui s’aiment, laissant derrière moi un sillon de
douceur volatile
Je m’éloigne pour un temps

Je suis aussi celui qui revient, dans la grâce d’un jour étoilé,
tel l’oiseau sur la branche, délicat battement ailé,
étourdissant de bonheur les âmes ainsi réunies
dans un incessant « cœur à corps »

Je suis celui qui fait renaître les êtres et qui émerveille
Je suis vrai

Et simplement,

Je suis.

Photographie © Alison McCauley.

Vous aimez cet article ? Partagez-le !
Facebook
Facebook
Twitter
Visit Us
Follow by Email
Instagram
Helena Vintraud

Pour écrire à Hélène Vintraud : Lnvintraud@gmail.com

Be first to comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.