Drifting. Suites nocturnes 1983_1986

À l’ombre du venin.

LIVRE DE PHOTOGRAPHIES « Drifting. Suites nocturnes 1983_1986 » par Luc Chery, texte de Michka Assayas aux Éditions L’Éveilleur, 112 pages, 20€.

Luc Chery a photographié la faune nocturne des bars, concerts, boîtes, dans l’insouciance du début des années 80 où le Sida avançait encore en rampant. Les corps humains sont photographiés en énergie et mouvement. Quoiqu’en noir et blanc toutes les couleurs de la fête sont là même si semble planer l’épidémie pratiquement inconnue. C’est pourquoi sous la joie et la promiscuité une ombre est là. Pas pour autant de nostalgie. Mais cette atmosphère lourde.

Il y a là des visages parfois visages déchirés et qui grimacent à l’épreuve de la nuit. Mais il existe aussi des sourires. Le tout entre l’être et ses désirs hybrides, entre oubli et cataclysme. Si bien que Drifting donne à ce monde de la nuit une vision diffractée et presque surréelle. Chaque œuvre devient un poème étrange par profondeurs et tissus, pans et interstices dans le clos et l’ouvert, en les jeux des pluriels et des échanges.

Image à la Une © Éditions L’Éveilleur.

Vous aimez cet article ? Partagez-le !
Facebook
Facebook
Twitter
Visit Us
Follow by Email
Instagram

Be first to comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.