Encre sympathique

Survie de l’oubli.

LIVRE « Encre sympathique » par Patrick Modiano dans la Collection Blanche des Éditions Gallimard

Le narrateur amnésique (qui parle à la première personne) du dernier livre de Modiano tente de remonter le laps de temps où l’intervalle infranchissable qui limite l’impossibilité de tout affranchissement.

Patrick Modiano à Stockholm lors de la conférence de presse de l’Académie suédoise le 6 décembre 2014 © Frankie Fouganthin.

D’où à travers un tel récit une forme de transcendance d’une vie qui par un retournement vers ce qui a été oublié et par delà des fragments retrouvés bien inutiles, crée néanmoins l’avivement de l’existence que la mémoire semble récuser.

Paradoxalement s’inscrit un présent d’avenir, une intentionnalité d’une conscience dont la brûlure du passé exclut a priori tout achèvement. Mais dans la recherche d’une présence comme infinie, là où l’oubli, le sans mémoire entraînent une vigilance qui toujours éveille.

Image à la Une © Éditions Gallimard.

Vous aimez cet article ? Partagez-le !
Facebook
Facebook
Twitter
Visit Us
Follow by Email
Instagram

Be first to comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.