Gaya Friedlender

Anticipations.

RETOUR SUR L’EXPOSITION de Gaya Friedlender s’étant tenue à La menuiserie, Lutry.

Chez Gaya Friedlender la littérature (celle qu’elle lit comme celle qu’elle écrit) et le cinéma sont majeurs dans ses processus de créations abyssales où le féminin de l’être prend toute sa force de mystère selon des images parfois héritées du romantisme, parfois du minimalisme.

© Gaya Friedlender.

L’exposition à La menuiserie de Lutry ressemblait à la création d’un rêve entre perte et abandon là où c’est moins l’abîme que la puissance orgasmique de l’être qui avance là où les forme du réel s’estompent et se confondent.

Récit et évocation ne font qu’un. C’est impressionnant et profond. Étrange comme l’inconscient là où le jeu entre intériorité et extériorité se révèle comme nulle par ailleurs entre déploiements et pertes de repères.

Image à la Une © Gaya Friedlender.

Vous aimez cet article ? Partagez-le !

Be first to comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.