Ferme de Bressieux

PRESCRIPTIONS CULTURELLES

Bâtiment unique et historique de la ville de Bassens, la Ferme de Bressieux a pour ambition de s’imposer comme un incubateur artistique incontournable.

La Ferme de Bressieux, une histoire.

La Ferme de Bressieux, située à Bassens, est un bâtiment qui abrite la mairie, la médiathèque, des espaces culturels pour des résidences artistiques et des expositions. Véritable volonté d’offrir ces espaces rénovés à la rencontre entre artistes et population, la programmation culturelle de ce lieu unique est éclectique.

C’est en 1882 qu’est construit le bâtiment servant alors de ferme de subsistance du Centre Hospitalier Spécialisé de la Savoie (CHS). En 1984 la ferme est inscrite à l’inventaire des bâtiments historiques et l’année 1973 signe la fin de l’exploitation de la ferme par le CHS. En juin 2015, après rénovation du bâtiment, la mairie et la médiathèque emménagent. Très rapidement les espaces culturels sont mis à disposition afin de faire du lieu un incubateur artistique.

La programmation.

La Ferme de Bressieux présente sa première programmation en lien avec ses partenaires : Direction du Développement Artistique et Culturel en Savoie (Département), l’Espace Malraux scène nationale de Chambéry et le CHS. Articulée autour de l’accueil en résidence d’artistes, cette programmation fera découvrir au public des restitutions d’avancement de création, des expositions et des spectacles. Les scolaires savoyards de tous niveaux et les patients du CHS sont invités à participer à des ateliers animés par les artistes en résidence.

Ondes, une exposition.

La Cie Méduse, en résidence à la Ferme de Bressieux pour la saison 2017 / 2018 présentera in situ l’exposition Ondes durant les mois de février et mars. À mi-chemin entre le spectacle vivant et l’installation plastique, le public est amené à écouter, toucher, frotter, tirer sur des câbles élastiques, tisser des liens entre formes et déformations, jouer avec les codes de l’art.

Larsen, un projet en résidence.

Au mois d’avril, la compagnie Méduse propose la présentation de travail d’un projet, Larsen (titre provisoire), une pièce conçue pour deux danseuses. D’attraction en opposition, elles font naitre par leur rencontre l’effet larsen tant redouté chez les musiciens. Grâce à des micros et des hauts parleurs placés sur leurs corps, les interprètes développent une relation qui vacille entre une proximité, un rapport intime à l’autre et un éloignement, de l’ordre de l’évitement qui crée la composition musicale de larsen et plonge le public dans un monde sonore singulier. Ce phénomène physique de rétroaction acoustique rend perceptible l’espace entre les interprètes et nourrit le jeu chorégraphique. Ce volume vide est chargé d’un potentiel sonore sensible au moindre mouvement dévoile tout ce qui traverse l’air, ces ondes que l’œil ne peut percevoir… L’invisible entre elles conditionnent leur relation, leurs actions et réactions l’une vis-à-vis de l’autre. Elles se font compositrices d’une pièce sonore qui révèle ce qui se passe entre les corps, comme un film en négatif de relations humaines.

Autour de la musique.

En collaboration avec l’école de musique intercommunale, Onde et Notes, un voyage musical en Amérique latine à la découverte des airs traditionnels s’annonce. Au mois de mai, l’ensemble Ad Libitum, quintet à cordes et Jérémy Vannereau, bandonéon et accordéon, propose un concert faisant la part belle à la rencontre des genres. En juin, les élèves de l’école de musique, des musiciens adultes amateurs, des démonstrations de danses traditionnelles et un bal populaire avec Octavio Sola pour célébrer la fête de la musique (avec quelques jours d’avance !).

Le Ferme de Bressieux accueille de nombreux artistes qui ont choisi d’exposer leur travail dans les salles proposées à la location. Ces rendez-vous sont à découvrir sur le site internet : www.fermedebressieux.com

Image à la Une © Carnet d’Art.

Vous aimez cet article ? Partagez-le !
Facebook
Facebook
Follow by Email
Instagram
Kristina D'Agostin

Rédactrice en chef de Carnet d'Art • Journaliste culturelle • Pour m'écrire : contact@carnetdart.com

Be first to comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.