Jean-Baptiste Huynh

Pour l’amour des femmes.

EXPOSITION « WOMAN – Portrait de la beauté » par Jean-Baptiste Huynh jusqu’au 11 mai 2019 à Galerie Lelong and Co, Espace avenue Matignon, Paris.

Huynh reste le maître des contours afin de porter une étrange clarté sur des identités humaines. Existe chez lui ce que l’art postmoderne a tendance à ignorer : la quête de la beauté. Saisissant les femmes Huynh préserve leurs courbes proches de l’abstraction pour donner à ses portraits une finesse extrême.

Le regardeur est saisi par les gris feutrés d’une élégance rare sur les peaux de diverses ethnies. S’y rencontrent la grande esthétique autant de la photographie classique (Paul Strand par exemple) que celle de la sculpture.

Woman – Kazakhstan 2, 2018. Tirage baryté jet d’encre, 7 exemplaires 120 × 120 cm © 2018 Jean-Baptiste Huynh, Woman — Kazakhstan 2 / Courtesy Galerie Lelong & Co.

Photographe de l’atténuation, Huynh n’en est pas moins un photographe de l’incision. Son langage iconographique témoigne d’un extrême souci de la précision : elle donne à chaque prise son rythme et sa respiration. Les princesses demeurent en un splendide isolément. Ni enlacées, ni retirées, elles restent les ignorantes du temps qui passe.

Existe une poésie visuelle qui ouvre autant sur le proche que sur le lointain qui surgissait déjà dans ses « Photographies en hommage à André Pieyre de Mandiargues ». Comme le poète mais par la photographie trouve comme l’écrivait le premier une réponse «au problème insoluble et fascinant de l’être et de l’univers».

Image à la Une © Jean-Baptiste Huynh, Woman – Ethiopia 1, Tirage baryté jet d’encre. Exemplaire 1/5, 2018, 180 x 180 cm.

Vous aimez cet article ? Partagez-le !
Facebook
Facebook
Twitter
Visit Us
Follow by Email
Instagram

Be first to comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.