Juergen Teller

Vertiges de l’amour.

« Enjoy your life », jusqu’au 03 juillet 2017. Berliner Festpiele – Martin-Gropius-Bau, Berlin.

Les photographies de Juergen Teller tirent leur beauté de leur force et de leur ironie. Elles ne se refusent pas aux éruptions de l’affect tout en feignant une certaine froideur. Existe une distorsion capitale : l’œuvre s’arrache à une forme d’émotion référentielle, appelle à l’idée mais en même temps la fait piquer du nez. Diverses organisations se relayent et s’opposent au sein des rectangles de l’image. La forme est intériorisée au moment même où elle gicle de manière « physique ». Elle dément l’ordre des choses mais aussi le chaos qu’elle l’organise pour lui donner un sens.

Anne & Elisa No.1, Man About Town Magazine Cover Spring/Summer 2016 © Juergen Teller.

Les visages d’artistes célèbres insérés dans les prises ne sont que la partie visible d’un iceberg beaucoup plus profond et passionnant. Derrière la « brindille » Kate Moss ou autres actrices se cachent bien des anonymes qui transgressent des codes de la monstration de la sexualité. L’exhibition est retournée pour en dévoiler les feintes. Le monde ne s’adapte pas plus au photographe que ce dernier se laisse couler dans les choses vues. Il ne cherche jamais à rassurer par une simple harmonie. Son esthétique répand une poétique visuelle critique inédite. Elle métamorphose ce qu’elle saisit. Teller dans sa brutalité de prise ne se laisse pas fasciner par ce qu’il voit. Il cultive l’ambiguïté identitaire comme celle des genres vers une autre vision de l’amour ou ce qui est donné comme tel.

Photographie à la Une © Eva Herzigova, Mit dem Teller nach Bonn, No.3, 2016, Juergen Teller.

Be first to comment