La Chaleur des Grands Froids 2017

Du 09 au 17 février 2017.

Coup de chaud au cœur de l’hiver à l’Espace Malraux de Chambéry avec la deuxième édition du festival La Chaleur des Grands Froids. S’inscrivant dans une multiplicité des genres, chacun pourra se faire son programme durant la quinzaine de jours à venir en portant un regard sur l’environnement qui nous entoure.

C’est à la Librairie Garin que s’ouvre le festival avec Ô, la neige !, une forme de lecture – veillée autour de cet élément de saison. La veillée jouera les prolongations autour d’un vin chaud et il est proposé au public d’apport des textes afin de poursuivre l’échange et le partage.

Côté photographie.

L’exposition à découvrir à partir du 11 février est celle de Thibaut Ketterer. Confrontant son travail réalisé au Québec, Exode 138, avec celui récemment réalisé en Maurienne, Vestibules Savoyard, Thibaut Ketterer interroge les similitudes entre ces deux régions et endroits souvent difficiles d’accès au cœur de l’hiver. Entre intérieur et extérieur, abordant les aspects sociétaux et environnementaux, il témoigne de son temps ici et maintenant.

Côté présentation de travail.

Temps souvent nécessaire aux artistes, la confrontation d’un travail en cours avec le public est un exercice presque périlleux. C’est dans son laboratoire que Phia Ménard invite les spectateurs avec Saison Sèche du 14 au 15 février. Dans la continuité de Belle d’hier, l’artiste poursuit son exploration des éléments dans un autre climat peut-être plus frontal.

Côté spectacle à voir en famille.

Du 15 au 19 février, vous pourrez découvrir le Slava’s Snowshow, un spectacle total venant de Russie et ayant fait le tour du monde. Avec des clowns aussi touchants que drôles, c’est une plongée dans l’imaginaire, la féérie et dans un univers surréaliste mettant en jeu les éléments naturels.

Côté musique.

Rendez-vous à l’Usine Rubanox le 18 février pour LA soirée, The Place To Be. Au programme, des Hot Pots – des bains chauds pour se détendre, n’oubliez pas vos maillots ! – mais aussi Ci-gît Jojo, gelé, Le Bateau Ivre et Thylacine qui promet d’électriser la soirée sur une musique puissante, entrainante et émotionnelle.
Ndlr : allez faire un tour sur la page FB de Carnet d’Art, des places sont mises en jeu jusqu’au 16 février.

Côté cinéma.

Avec de nombreuses copies numériques ou argentiques récemment restaurées, la programmation cinéma propose une avalanche de films dont le fameux Les dents de la mer de Steven Spielberg. Demeurant comme un des plus gros succès de son temps, ce grand requin n’a pas fini d’effrayer certains spectateurs qui préfèrent toujours les vacances à la montagne plutôt qu’à la mer.

Un des films à découvrir est celui qui sera projeté pour la soirée de clôture le 19 février : All is Lost de J.C. Chandor. Avec un seul acteur, Robert Redford et presque pas de paroles, ce film retrace l’histoire fascinante d’un navigateur solitaire en déperdition au milieu de l’Océan Indien. Comment survivre et ne pas lâcher-prise, All is lost est une aventure humaine captivante.

Et pour le jeune public, un des coups de cœur serait Tout en haut du monde, un film d’animation franco-danois réalisé par Rémi Chayé, qui avait été récompensé par le prix du public lors du Festival International du Film d’Animation d’Annecy en 2015. Direction le Pôle Nord avec une jeune fille russe qui part sur les traces de son grand-père disparu durant une expédition. Cette histoire est une très belle aventure riche en sentiments et aux images d’une étonnante réalité.

Notre sélection n’est qu’un aperçu et vous pouvez retrouver tout le programme ici. Et nous vous conseillons fortement de tout voir. L’Espace Malraux, dans une forte politique d’accessibilité, met en place un Pass Tout Voir… aucune raison donc de ne pas se laisser tenter par l’ensemble des propositions.

Image à la Une © Espace Malraux.

Vous aimez cet article ? Partagez-le !
Facebook
Facebook
Twitter
Visit Us
Follow by Email
Instagram
Kristina D'Agostin

Rédactrice en chef de Carnet d'Art • Journaliste culturelle • Pour m'écrire : contact@carnetdart.com

Be first to comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.