Marc Pessin

Vers un néo-lithique.

EXPOSITION « Le passé révélé (Pierres sacrées) » de Marc Pessin jusqu’au 26 août 2018 à l’atelier-galerie de Marc Pessin, Saint-Laurent-du-Pont.

Dans sa grande recherche de l’« archéologie pessinoise », le graveur Marc Pessin propose cet été un rassemblement de pierres « sacrées » dont les gravures restent des mystères. Leurs signes peuvent être l’objet d’hypothèses douteuses sur lesquelles l’artiste a grand soin de préserver sources et données.

Certes il appuie ses « prises » et reliques de divers témoignages dûment circonstanciés. Mais rien n’efface totalement la question de savoir qui a inscrit de tels « incipit ». L’ensemble structure une mise en relation avec le symbolique. Mais dans une telle présentation son sens échappe. Existe un choc en retour d’un Verbe comme si, et néanmoins, en tant que verbe il n’était pas là que pour ça.

Nul ne peut dès lors laisser de côté une présence du réel, mais il devient ce qui se met en croix sur un tel support et à la fois entrave et ouvre sa consistance et sa présence. Un caractère hors-sens affecte donc la réalité lithique. Si bien qu’il existe aucun espoir de l’atteindre là où l’artiste crée « un bon tour » mais aussi une quête fondamentale. Elle ouvre la pierre à une présence qui la structure et l’articule.

Image à la Une © Marc Pessin.

Vous aimez cet article ? Partagez-le !
Facebook
Facebook
Follow by Email
Instagram

Be first to comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.