René Daniëls

Durations.

ARTS VISUELS. Retour sur l’exposition « Fragments d’un roman inachevé » qui s’est tenue au Mamco, Genève.

René Daniëls a vu son ascension artistique entravée par un AVC à la fin des années 80. Il émerge une dizaine d’année plus tôt au moment où la picturalité figurative et expressionniste retrouve de l’allant. Dans son travail, le Néerlandais associe l’art à la littérature et à la vie quotidienne, entre autres sur les pas de Duchamp et de Magritte en juste noce avec la terre et l’espace au bord du rien.

René Daniëls © Annik Wetter, Mamco, Genève.

Très vite reconnu pour la qualité et l’inventivité de son travail l’auteur ne se limite pas à une seule veine. Il expérimente divers « styles » en créant des variations provisoires sur un même thème. Trois ans avant son accident il découvre celui qui devient dominant : un espace d’exposition en perspective qui ressemble à un nœud papillon.

Cela lui permet tout un jeu d’effets miroirs, juxtapositions et changements de points de vue. Il y explore le phénomène du déjà-vu et la relation entre perception et mémoire. Le Mamco a permis de retrouver l’évolution d’une œuvre de « durations » et de comprendre la richesse de son vocabulaire plastique par tout ce qu’il permet de faire éclore.

Image à la Une © Annik Wetter, Mamco Genève.

Vous aimez cet article ? Partagez-le !

Be first to comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.