Sonia Sieff

Made in France.

Sonia Sieff, « Les Françaises », Éditions Rizzoli, 2016.
Les photos seront présentées à A Galerie. Paris en mars 2017.

Inutile de chercher dans les portraits de ces Françaises une quête de réalisme. D’images en images, les égéries de Sonia Sieff semblent ne pas appartenir au monde du réel mais de la féerie. C’est comme si la photographe reprenait la peinture du Bronzino et celles des nus de la Renaissance italienne afin que les nouvelles Vénus made in France conservent la fleur de leur secret, leur énigme.

sonia-sieff03

© Sonia Sieff.

Traitée par une femme la nudité garde ses énigmes sous une forme de « voile » paradoxal en ce qui tient d’un vertige optique architectural. Le corps sourd à nouveau de la nuit par la lumière de ses pétales. D’où ces images d’un érotisme froid qui renvoient au cœur du vivant dans un face à face chaque fois recommencé.

© Sonia Sieff.

© Sonia Sieff.

Sonia Sieff poursuit avec haute technicité le moyen de chercher l’image muette, sourde qui n’ajoute rien mais de retranche pas plus. Les présences sensuelles demeurent de l’ordre de l’hallucination là où tout est « luxe, calme et volupté », Baudelaire. Restent des rehauts sur le silence: ils entraînent à nouveau la pensée dans l’inconnue entre le vide et l’évidence.

Photographie à la Une © Sonia Sieff.

Vous aimez cet article ? Partagez-le !
Twitter
Visit Us
Follow Me
Follow by Email
Instagram

Be first to comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.