Sophie, petite fille devenue grande

La vie en rose.

EXPOSITION « Sophie, petite fille devenue grande » de Paul-Armand Gette jusqu’au 16 novembre 2019 à la Galerie Rue Antoine, Paris.

À 35 ans d’écart Paul-Armand Gette et celle qui fut son modèle (avant de renverser les rôles) rejouent les dispositifs artistiques afin que surgisse bien plus que ce qu’Henri Maldiney nomma la « résistance » des images.

Le livre et l’exposition proposent les traces et un pacte de figuration au sein même d’un enjeu que notre civilisation en train de capoter non seulement sous le désastre écologique mais aussi la morale réprouve.

Passant outre de tels scrupules, les bonheurs de Sophie apparaissent avec délicatesse et sans la moindre ambigüité sauf bien sûr celle que la différence d’âge pourrait induire même s’il n’y eut entre Sophie V. et Paul-Armand Gette qu’une initiation à l’art et à la liberté.

Un tel propos est rare. Il est fait de reconnaissance mutuelle que soulignent les textes de Sophie V. et de Bernard Marcadé. Il permet au-delà de cette « narration » photographique de comprendre d’autres instances qu’on voulut innommables : celles qui réunirent Lewis Carroll et ses muses. Un tel travail les dédouane là où le modèle devenu maitre rend hommage à celui qui lui montra la vie en fleurs roses.

Image à la Une © Paul-Armand Gette : le toucher du modèle.

Vous aimez cet article ? Partagez-le !
Facebook
Facebook
Twitter
Visit Us
Follow by Email
Instagram

Be first to comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.