Le théâtre : nouvelles définitions

Le théâtre, c’est le regard d’ensemble sur le monde.
2 – Le théâtre est la façon la plus forte qui soit d’être et d’aimer.
3 – Le théâtre est une réincarnation peu compréhensible.

4 – Le théâtre s’apparente à l’inventif, à la création mais il n’est que re-création.

5 – Le théâtre permet de respirer deux fois plus.

6 – Le théâtre est impossibilité rendue désirable.

7 – Le théâtre autorise le voyeurisme, et nous fait nous rendre compte de cet attrait ressenti pour les autres.

8 – Le théâtre replace la lune derrière le soleil.

9 – Le théâtre ne se partage pas, il lie.

10 – Le théâtre n’a pas de support, si ce n’est la respiration haletante.

11 – Théâtre qui roule n’amasse pas mousse.

12 – Le théâtre existe parce qu’on refuse parfois de faire disparaître son âme d’enfant.

13 – Le théâtre est un rire entre deux adolescents qui se battent.

14 – Le théâtre admet l’intellectualisation de la vie.

15 – Mais contrairement à la philosophie, le théâtre repose sur une scène, pas dans la tête.

16 – Le théâtre est un procédé chimique, perturbant l’équilibre mou de la vie.

17 – Le théâtre, c’est de la danse contemporaine avec une graine de folie germée.

18 – Le théâtre est le son imperceptible de l’âme qui quitte son corps.

19 – Le théâtre coud des vieilles fringues et les laisse sur une chaise, prêt-à-porter.

20 – Le théâtre refuse de contempler le monde, il le fait parfois se contempler lui-même.

21 – Le théâtre peut être un moyen de différencier la parole du langage.

22 – Le théâtre frôle un sapin en prenant son envol.

23 – Le théâtre, ce sont les trois pieds d’une chaise, et un quatrième bancal.

24 – Le théâtre oscille entre la vie et la mort et se permet de passer d’un côté à l’autre.

25 – Le théâtre, c’est l’ouverture sur notre nous-même intérieur.

26 – Le théâtre est un arbre au milieu du décor apocalyptique.

27 – Le théâtre est la présence invisible des disparus.

28 – Le théâtre est la métaphorisation de la démocratie.

29 – Le théâtre est un bocal rempli de poissons multicolores.

30 – Le théâtre se détache des propositions personnelles.

31 – Un jeune garçon a un jour menti à sa mère, s’est promené au bord d’un lac, a rencontré un inconnu et ils ont joué pendant une nuit entière. Ainsi naquit le théâtre.

32 – Le théâtre est une douce musique qui empêche les portes de claquer.

33 – Le théâtre se récupère comme après la pluie.

34 – Le théâtre provoque la foudre dans les cœurs.

35 – Le théâtre n’écoute jamais son père.

36 – Le théâtre finalise l’histoire.

37 – Le théâtre du pouvoir est démasqué par le pouvoir du théâtre.

38 – Le théâtre grossit, ridiculise, harcèle, ment, pourrit.

39 – Cette définition du théâtre ne s’applique qu’au personnage.

40 – Le théâtre cesse de poser des réponses sans questions.

41 – Le théâtre dit des choses nouvelles en s’appuyant sur la canne du passé.

42 – Le théâtre repose sur une énigme jamais résolue.

43 – Le théâtre interdit peu de choses, souvent rien.

44 – Le théâtre sert d’exutoire à l’inconscient.

45 – Le théâtre est la première marche vers la connaissance du monde.

46 – Le théâtre est la poignée de porte de la porte qui ouvre sur l’imaginaire.

47 – Le théâtre surligne les mots dans les airs.

48 – Le théâtre idéalise les sens.

49 – Le théâtre représente un soleil se couchant à l’envers.

50 – Le théâtre arrête parfois le temps.

51 – Le théâtre ne dort que sur une oreille.

52 – Le théâtre juge les enfants qui sautent dans une flaque en Converses.

53 – Le théâtre regarde la mode et la sublime.

54 – Le théâtre sourit, découvrant sa dentition trouée de plombs.

55 – Le théâtre fait les équilibres sans prendre appui sur le mur.

56 – Le théâtre crie dans la ville, dans la rue et dans la nuit.

57 – Le théâtre gomme les erreurs au crayon à papier sur le brouillon, et trace le devant dans un élan.

58 – Le théâtre appelle au voyage.

59 – Le théâtre est infinité.

60 – Le théâtre offre son cœur sur le plateau de la poésie.

61 – Le théâtre étend son linge à l’ombre.

62 – Le théâtre n’est que son propre reflet, regardé avec des yeux humides.

63 – Le théâtre tremble près d’un poste allumé.

64 – Le théâtre a besoin d’être caressé après la catastrophe.

65 – Le théâtre veut catalyser la douleur du monde sur scène.

66 – Le théâtre appelle les inconnus à s’enlacer dans une danse, près d’un lac.

67 – Le théâtre serre dans ses doigts un acteur.

68 – Le théâtre est la plante verte laissée au soleil pendant les grandes vacances.

69 – Le théâtre ne trébuche jamais, surtout avec un lacet défait.

70 – Le théâtre regarde rarement la route, souvent l’horizon.

71 – Le théâtre nettoie toujours les vieux angles, ceux avec la poussière et les toiles d’araignées.

72 – Le théâtre est une éolienne dans l’océan des Vents.

73 – Le théâtre accepte le chewing-gum sous sa semelle, et le transforme en bouteille de verre.

74 – Le théâtre ne peut pas se regarder dans un miroir.

75 – Le théâtre se porte comme un sac-à-dos dans lequel il y aurait toujours de la place.

76 – Le théâtre admet sa contingence, puis rigole de lui-même. Il sent et sait qu’il est nécessaire. Pour certains, au moins.

77 – Le théâtre court avec un pied ankylosé et l’autre cheville foulée.

78 – Le théâtre ne regarde pas dans le rétroviseur arrière lors d’une manœuvre.

79 – Le théâtre trouve son écho dans le plus petit des endroits.

80 – Le théâtre ne se contente pas du voyage, il est l’exploration.

81 – Le théâtre est la vie dans chaque mouche.

82 – Le théâtre aime les fous, et leur donne un siège à la table du monde.

83 – Le théâtre baisse beaucoup la tête en public.

84 – Le théâtre s’autorise d’être malpoli.

85 – Le théâtre est la foule d’institutrices, puéricultrices, administratrices, dessinatrices, boulangers, camionneurs, policiers, agriculteurs, ménagères, infirmières, de conseillères d’orientation, chirurgiens, mécaniciens, chômeurs qui dansent dans un bar éteint.

86 – Le théâtre est un jour qui ne se lèvera plus.

87 – Le théâtre griffonne ses mots rageusement pendant que les acteurs démolissent un texte.

88 – Le théâtre est une lutte jamais accomplie, jamais condamnée à l’échec.

89 – Le théâtre porte les individus de manière transcendantale dans les parcelles inexplorées de l’univers.

90 – Le théâtre trouve un courage qui pousse à montrer la fragilité dans les acteurs et les actrices.

91 – Le théâtre ne disparait pas comme l’encre s’efface avec les siècles.

92 – Le théâtre virevolte, comme l’avion-bateau de papier au dessus/en dessous de l’enfant ébahi par sa toute première création.

93 – Le théâtre a froid, perdu dans un vaste brouillard de l’ignorance.

94 – Le théâtre se soumet quelque fois aux lois de la gravité.

95 – Le théâtre n’est peut-être qu’un hurlement qui fait entendre la souffrance des hommes et des femmes.

96 – Le théâtre est un mot. Rien d’autre.

97 – Le théâtre est un filtre invisible entre les mondes imaginaires et la réalité sensible.

98 – Le théâtre parcourt d’un frisson le corps du comédien avant d’éclater en un vacarme assourdissant, dans une salle à moitié sombre.

99 – Le théâtre prend de l’hélium et éclate de rire sous une balançoire.

100 – Le théâtre est un moteur, nécessaire et inutile, vital et sanguinaire, brutal et tendre, amoureux et prisonnier, qui fait avancer des âmes dans des corps vers un espace profond qui sommeille parfois et attend de se réveiller, en jouant tranquillement à rêvasser sous la rosée du lendemain d’une violente pluie.

Vous aimez cet article ? Partagez-le !
Facebook
Facebook
Follow by Email
Instagram

Be first to comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.