L’hésitation

La dualité des oxymores.

RECUEIL DE POÉSIE « L’hésitation » par Stéphanie Quérité aux Éditions Marie Delarbre, Collection Les carnets du noctambule, 21€.

Stéphanie Quérité cherche à savoir à travers la voix des sirènes, à qui et de quoi les langues parlent et s’adressent. Le support spirituel de l’être passe ainsi par le corps et sa totalité organique. Mais l’auteur souligne que la langue n’est peut-être pas à la hauteur de l’esprit comme l’esprit n’est pas à la hauteur de la langue.

Le désir de parler implique donc un appel à soi comme aux autres. Néanmoins la langue ne surplombe rien : ce qui en sort n’est jamais ce qu’on croit. Moins d’idées peut-être qu’une vomissure, un rejet dont « L’hésitation » devient la métaphore dans ce « jeu » entre soi et le monde au sein du fini et de l’« indéfinition » des mots. Et au sein d’un dialogue qui n’a pas de fin et qu’un tel livre à l’inverse commence.

Image à la Une © Éditions Marie Delarbre.

Vous aimez cet article ? Partagez-le !
Facebook
Facebook
Follow by Email
Instagram

Be first to comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.