Bô, Le Voyage Musical

SPECTACLE « Bô, Le Voyage Musical » jsuqu’au 15 avril 2018 au Théâtre Le 13ème Art, Paris.

La quête de la beauté, une chorégraphie contemporaine portée par un collectif de huit artistes protéiformes. Une histoire déclinée au pluriel où la musique lie, délie, relie les émotions véhiculées par les courants sociaux définis en l’immigration, l’acceptation, l’abnégation, la protection sexuelle, l’homosexualité, les réseaux sociaux.

Carnet de voyage.

Des pages, comme extraites à un carnet de voyage, s’affichent sur l’écran virtuel sis en fond de scène. Des notes, des phrases calligraphiées dans la confusion des sens impriment des doutes, des espoirs, des attentes.

La création vidéo de Gilles Papain est installée pour disparaitre derrière des points de suspension. L’effet est saisissant car les consonnes et les voyelles esquissent une poégraphie d’interrogations entrecoupées par des virgules existentielles.

Lecture faite à la hâte de ces impressions déposées en vrac, la scénographie d’Emmanuelle Favre prend toute sa dimension.

Bô Le voyage musical © Éric Bongrand.

Un monde désarticulé.

L’histoire prend forme sur la scène du 13ème Art avec l’installation d’éléments imposants, lesquels rythmeront le décor, la narration durant. Telles les pages d’un livre, ils s’ouvrent, se tournent, se ferment, se posent, prennent de nouveau vie en s’ouvrant sur un souffle, un élan. Conçus pour abriter l’éphémère et l’inconnu, des portes s’ouvrent sur des personnages improbables, des lumières s’allument, s’éteignent. Des destins se croisent sans se voir, des regards interrogent le monde, des respirations saccadées à cause d’un monde sans visibilité.

Destination la vie.

Une rivière, une embarcation de fortune, huit personnages indifférents les uns aux autres, une ambition commune, suivre les courants qui conduisent au Graal, la beauté. Longue sera la traversée sur des eaux incertaines semées d’obstacles où chaque protagoniste devra résister aux exigences de la nature. Vivre ou survivre, marcher ou s’arrêter, voler ou chuter, virevolter ou contracter, rire ou pleurer, suivre ou s’isoler, partir ou rester, s’ouvrir ou se fermer, des expressions antinomiques qui basculeront et bousculeront les personnages vers un ailleurs dont ils seront les premiers à fouler la terre. La terre de la vie qui recèle beauté et vitalité.

Bô Le voyage musical © Éric Bongrand.

Un collectif en marche.

La musique est le fil d’Ariane qui tisse les tableaux de Bô, Le Voyage Musical. Une œuvre imaginée et créée par Catherine Lara, une ode à la recherche de la beauté comme l’est la musique générée par l’artiste. La partition, une composition sur les influences du monde. Un voyage qui prend vie en Orient, un conte des mille et une vies ! L’âme slave libère quelques envolées lyriques dans les moments de grande détresse humaine. La musique devient éclectique quand la mécanique artistique s’articule avec la danse, les acrobaties et les périlleux exercices circassiens.

Catherine Lara fait corps de bois et d’amour avec son violon.

En alternance à l’accompagnement musical au piano, Charlotte Gauthier ou Benjamin Pras.

La mise en scène de Giuliano Peparini, un savoir-faire exigent au service d’un collectif qui excelle dans la pluridisciplinarité des arts de la scène. Un travail en profondeur qui révèle la fragilité et la violence des sujets vécus par le commun des vivants, l’immigration, l’acceptation, l’abnégation, la protection sexuelle, l’homosexualité, les réseaux sociaux.

MC Solaar a apporté sa contribution exceptionnelle.

Dans ce spectacle, chaque femme et chaque homme trouve sa place en ce monde déconstruit par les inégalités sociales, les conflits, les crises diverses et autres. La quête de la beauté passe par la volonté d’aimer et de vivre, un besoin vital auquel tout le monde devrait aspirer et respirer sans modération.

Bô, Le Voyage Musical, un rêve porté par de magnifiques artistes, Braham Aïache, Gabriele Beddoni, Jocelyn Laurent, Grégoire Malandain, Olivier Mathieu, Aurore Mettray, Adrien Ouaki, Sinan Bertrand, Théo Legros-Lefeuvre.

Image à la Une © Éric Bongrand.

Dates et horaires :

  • Du 8 mars au 15 avril 2018 Jeudi, vendredi et samedi à 21h / Dimanche à 15h.
  • Durée, 1h20.
  • Tout public.
  • Location et informations : 01 53 31 13 13 / billetterie@le13emeart.com
Vous aimez cet article ? Partagez-le !
Facebook
Facebook
Follow by Email
Instagram

Be first to comment